Skip to content

La publicité sur internet

Ecrit par Shirley le 10 juillet 2014

 

Elles se faisaient encore discrète il y a deux ans, les publicités sur YouTube sont désormais inévitables. Raté pour ceux qui préfèrent regarder des séries sur internet pour éviter les interruptions publicitaires… Sachez tout de même que si vous souhaitez y échapper, seules les œuvres audiovisuelles ou cinématographiques diffusées par France Télévisions en sont dépourvues.

Pourquoi y a-t-il de la publicité pendant les films/ séries télévisés ? D’après la loi du 5 mars 2009 relative à la communication audiovisuelle et au nouveau service public de la télévision, ces entractes visent à réguler le flux publicitaire en accord avec la législation européenne. Six minutes : c’est la pause ravitaillement/ toilette maximale dont vous pouvez bénéficier pendant la diffusion d’un programme.

Et alors, en quoi cela concerne internet ? La publicité est un secteur lucratif qui connaît une croissance exponentielle grâce à l’avancée de la technologie (+3% pour la publicité sur internet au premier trimestre 2014). Si la pub envahit nos téléviseurs en suivant des codes très stricts (encadrée par le CSA), elle a pu goûter à la liberté d’internet. La limite du raisonnable y est fixé beaucoup plus loin (voir cet article). Les internautes sont ouverts, à la recherche de divertissement et d’interaction. Ils veulent apprécier la pub plutôt que la subir. Vos parcours utilisateur sont pistés par des cookies. Ceux-ci collectent une multitude d’informations sur vos préférences, vos habitudes de consommations (…) dans le but  de cibler la publicité que vous rencontrez sur la toile. Cette mercantilisation de vos données privées n’est donc pas que négative. Quitte à voir de la pub, autant que le produit vous intéresse (vous n’y échapperez pas de toute manière). Une multitude de formats existent : bannière, pop-up, vidéo, flash, lien suggéré… mais tous ne coûtent pas le même prix.

Alors que le Coût Pour Mille diffusions du display (bannières) est d’environ 0.93€, celui des vidéos sur internet se négocient entre 7€ et 9€. Ce n’est rien à côté des pré-rolls YouTube dont le CPM tourne autour de 18€ ! Heureusement que beaucoup de ces vidéos sont skippables au bout de 5 secondes… YouTube conseille en effet cette option à ses clients, craignant que les internautes rebroussent chemin effrayés par ce temps d’attente. C’est décourageant d’attendre 30 secondes pour voir Jésus chantant « I Will Survive » se faire écraser par un camion. Par contre, c’est une maigre torture lorsque vous vous apprêtez à regarder un film entier ! En bonus :

Jesus – I will survive

80% des internautes regarderaient des vidéos sur internet, soit environ 2 milliards de terriens. 2 milliards, c’est le bénéfice net de YouTube sur ses revenus publicitaires ! Qu’en sera-t-il quand le nombre d’internautes dépassera la barre des 3 milliards ? C’est prévu avant la fin de l’année…

Articles liés

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Trackbacks

Aucun trackback pour cet article.

Ajouter un commentaire

Required

Required

Optionnel