Skip to content

La fin du flash … ?

Ecrit par Guillaume le 16 décembre 2011

Il y a un mois, Adobe,  a annoncé qu’il mettait fin au support du flash pour les appareils mobiles. On constate également une diminution progressive de son utilisation pour le développement de sites web classiques.

Pourquoi Adobe laisse t-il progressivement le flash de côté ?

L’une des premières raisons qui a freiné le déploiement du flash est dû au refus de la marque Apple de le supporter sur ces terminaux mobiles. L’iPhone, l’iPod touch et l’iPad, qui représentent une très forte part du marché, ont été privés de la technologie. Ce choix stratégique d’Apple a poussé les éditeurs de sites à se tourner vers d’autres solutions étant donné que leur site ne pouvait être consulté correctement depuis un téléphone ou une tablette.

Ensuite, une autre raison, moins importante mais non négligeable, est l’arrivée de Silverlight, un concurrent de flash proposé par Microsoft. De très grands sites utilisant les technologies de Microsoft pour leur site internet se sont tournés vers Silverlight qui est intégré directement aux outils de développement de la marque.

Enfin, un site développé en flash ne permet pas d’être correctement référencé. La technologie est exécutée par un plugin fourni par Adobe, ce qui rend difficile voire impossible aux moteurs de recherche de lire le contenu du site.

Quelles vont être les conséquences d’un tel abandon ?

Il n’y aura pas  tellement d’impact pour les utilisateurs. Les développeurs vont pouvoir se tourner vers d’autres technologies. De nombreux frameworks libres comme jQuery sont récemment apparus pour rendre possible le développement classique accessible sur du mobile tout en gardant la possibilité de créer des animations.

A terme, le HTML5 est un remplaçant crédible du flash au vue de ses possibilités bluffantes. De nombreuses démonstrations ont été mise en avant pour démontrer ses capacités. Vous pouvez en voir une en cliquant ici par exemple.

En outre, il sera supporté en natif par tous les navigateurs et sera beaucoup plus léger que le flash qui nécessite d’énormes ressources.

Enfin, les habitués des outils d’Adobe ne seront pas déçus. En effet, la marque va proposer des outils qui généreront directement des applications web en HTML5, compatibles avec les mobiles, tout en conservant la possibilité de créer des animations.

Articles liés

Commentaires

  1. maru décembre 16, 2011

    Mouahahahaha !!!! Vous êtes sérieux ?
    La plupart des faits que vous énoncez dans cet « article » ne sont pas étayés…

    « Ensuite, une autre raison, moins importante mais non négligeable, est l’arrivée de Silverlight, un concurrent de flash proposé par Microsoft. De très grands sites utilisant les technologies de Microsoft pour leur site internet se sont tournés vers Silverlight qui est intégré directement aux outils de développement de la marque. »

    Cet argument est imparable, je dois dire. Silverlight est « arrivé » en 2007 (4 ans, soit une éternité sur le net) et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’à part en entreprise, il n’est guère utilisé sur le web, à part pour la vidéo… Quant aux très grands sites dont vous faites mention, je ne vois pas lesquels, à part France TV et son player vidéo en carton. Citez-moi un seul site full Silverlight (je n’en connais aucun) qui arrive à la cheville de ce que Flash ou même HTML5 produisent de meilleur (thefwa.com, ça vous dit quelque chose ?).

    « Enfin, un site développé en flash ne permet pas d’être correctement référencé. La technologie est exécutée par un plugin fourni par Adobe, ce qui rend difficile voire impossible aux moteurs de recherche de lire le contenu du site. »

    Encore une connerie maintes fois lues sur le web. Mais les légendes urbaines ont la vie dure, surtout lorsqu’elles permettent de s’éviter de chercher et de penser un peu par soi-même…
    Allez, je vous aide un peu : http://www.adobe.com/devnet/flashplayer/articles/swf_searchability.html
    Et encore, le sujet est vaste et les solutions pour l’indexation et le référencement (2 concepts que vous semblez mélanger) sont éprouvées depuis longtemps. J’ajoute que la problématique est la même pour les sites HTML/JS qui chargent du contenu en asynchrone (ce mot vous échappe ? Google est votre ami…).

    « En outre, il sera supporté en natif par tous les navigateurs et sera beaucoup plus léger que le flash qui nécessite d’énormes ressources. »

    C’est drôle, vous renvoyez vers un site qui utilise WebGL (développé par un Flasheur, d’ailleurs) et dans la phrase d’après vous nous dites qu’HTML5 sera « supporté en natif par tous les navigateurs ». Pas de bol, Microsoft refuse d’implémenter WebGL dans IE : http://www.clubic.com/telecharger/logiciel-creation-de-site-web/actualite-429156-microsoft-vulnerabilite-webgl-direct3d.html
    Et HTML5 est loin d’être prêt, voyez http://caniuse.com/

    Sur l’aspect ressources, là aussi je me gausse. Faites un tween en jQuery et surveillez votre CPU, on en reparle après…

    C’est bien de vouloir être hype et de suivre les tendances marketing, encore faut-il s’en donner les moyens… Pour des arguments plus étayés et un discours construit, je vous renvoie à cet excellent article de Mac Génération (une fois n’est pas coutume). L’auteur – lui – SAIT de quoi il parle…

    A bon entendeur

  2. maru décembre 16, 2011

    J’avais oublié de mettre le lien vers l’article de MacGé, le voici :
    http://www.macgeneration.com/unes/voir/130662/flash-pourquoi-il-faut-encore-vous-y-faire

  3. BaptistePottier décembre 17, 2011

    Le sujet est pourtant interessant bien qu’un peu dépassé, tout le monde aura compris depuis qulques mois que html5 ne fait pas concurrence à flash sauf certain détails…, bref …, ce qui est dommage c’est effectivement de discuter d’un sujet sur lequel des personnes compétentes et instruites ont déjà beaucoup dit.
    Nicolas, je vois que tu essaies mais j’ai peur que ce soit bien inutilement, un coup de sang peut-être ;-) tibault si tu passes par ici, ne fait pas attention, on t’aime nous ;-)
    biz.

  4. Groinko décembre 23, 2011

    @maru a bien remis les choses à leurs places.
    @Guillaume à quoi bon écrire un article sur un sujet que vous ne maîtrisez pas vraisemblablement ?

  5. Ursa Zimmer janvier 4, 2012

    C’est drôle, vous renvoyez vers un site qui utilise WebGL (développé par un Flasheur, d’ailleurs) et dans la phrase d’après vous nous dites qu’HTML5 sera « supporté en natif par tous les navigateurs ». Pas de bol, Microsoft refuse d’implémenter WebGL dans IE : http://www.clubic.com/telecharger/logiciel-creation-de-site-web/actualite-429156-microsoft-vulnerabilite-webgl-direct3d.html
    Et HTML5 est loin d’être prêt, voyez http://caniuse.com/

    +1

Trackbacks

  1. Guillaume Durand
  2. Dal Maso Vincent
  3. ViralGames
  4. Jérémie Sellam
  5. Nicolas Gans
  6. 16ames iq12
  7. Chris
  8. Antoine Lehurt
  9. LAlex
  10. Dal Maso Vincent
  11. Dal Maso Vincent

Ajouter un commentaire

Required

Required

Optionnel