Skip to content

Quand les entreprises créent le buzz sur internet

Ecrit par Shirley le 23 juin 2014

Difficilement maîtrisable, avoir une bonne réputation sur le web est devenu un enjeu clé pour les entreprises. Avec internet, n’importe qui à l’autre bout de la planète est capable de partager son opinion. S’il y a des internautes qui soutiennent activement leurs entreprises préférées sur la toile en partageant leurs statuts et en commentant leurs activités, il y a aussi un bon nombre de râleurs et de détracteurs. Si toutes les plaintes étaient rationnelles, ça serait un vrai bonheur pour TripAdvisor et Booking ! Mais tel n’est pas le cas et personne n’est à l’abri d’une perte de contrôle de sa e-réputation.

PDG surpayés, sous-traitants exploités, dérapage lors d’une conférence de presse, publicité de mauvais goût … c’est tout de suite une horde de Phĭlosophus vēnātōrĭus scandalum (philosophes chasseurs de scandales NDLR) qui s’emparent de leurs claviers, marquant le web à jamais. Certaines entreprises ont beaucoup souffert de leurs erreurs de communication ! Au début de l’année 2013, Subway avait choquée la France entière avec son menu Saint Valentin réservé aux couples hétérosexuels. La loi pour le mariage pour tous faisait alors grand bruit, bien que pas encore ratifiée par le Sénat.

Finalement, qui dit vrai ? L’entreprise qui contrôle sa communication au mot près, ou bien l’internaute qui raconte son expérience de consommateur ?

Les entreprises disposant d’un (bon) service Communication utilisent les réseaux sociaux à leur avantage. Suivies dès le départ par leurs fans inconditionnels, leur objectif est de générer du trafic sur leurs pages et de gagner en notoriété. L’interaction étant le socle des réseaux sociaux, les marques cherchent à faire réagir leurs abonnés, et tout le web, afin d’obtenir une publicité à moindre coût.

Internet est un lieu d’échange où le buzz se crée à coup d’insolite. Il y a quelques jours Perrier dévoilait les visuels publicitaires de son nouveau produit, la cannette slim « Slim Can ». On y voit un slogan accrochant et des jeunes femmes buvant de manière …subjective. Ce n’est pas sans nous rappeler les très sexy Uma Thurman et Penélope Cruz dans les pubs télévisées de Schweppes. Certains adorent, d’autres détestent, mais une chose est sûre personne n’est resté indifférent ! C’est une bonne définition de ce qu’est le buzz.

 

La publicité évolue vers des codes moins stricts. Les affiches classiques (où apparaissent le nom du produit, une photo, le prix, le logo de l’entreprise…) laissent peu à peu leur place à l’advertainment. Les besoins et les motivations d’un internaute et d’un lecteur de magazine/ journal sont très différents. Dans le premier cas l’individu cherche avant tout à se divertir, alors que dans le second il cherche à s’informer. Les marques publient donc des créations graphiques dont la vocation première est de faire sourire. D’ailleurs, Il y a souvent des ripostes entre les entreprises sur Twitter, comme par exemple la petite guerre livrée entre les Community Manager et les Graphistes d’Oasis et Warner Bros au moment de la sortie du film 300 La Naissance d’un Empire, cliquez ici.

Articles liés

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Trackbacks

Aucun trackback pour cet article.

Ajouter un commentaire

Required

Required

Optionnel